mercredi 23 décembre 2015

La pastorale des Ravis

                                                                  Les anges.



Un public nombreux et ravi  pour la Pastorale des Ravis.

Ils étaient  très nombreux à s’être déplacés . La salle du tremplin  de Saint-Ambroix dans la Gard    était pleine à craquer  car beaucoup de monde était  venu assister au spectacle  de  La Pastorale des Ravis de la Carcarie et l’on avait ajouté des chaises au premier rang.   Elle  est   inscrite dans la tradition des pastorales provençales  retraçant la nativité ,associant le souffle du pastoralier Jean-Louis Audibert, la beauté des chants occitans et provençaux et une truculence toute pagnolesque.  Pendant  plus de deux heures se sont succèdes des tableaux, mêlant le chant la danse la musique et le théâtre. Des moments de pure joie avec des dialogues ciselés,  unissant  l’humour  à la     dérision sans jamais être vulgaires .Des personnages vivants et colorés s’en sont donnés à cœur joie. Des jeunes filles  ont vu un phénomène étrange dans le ciel. Elles en font part aux   aux  villageois. Tout au long  de l’histoire  interviennent des bohémiens, un diable très malin, un rémouleur ivre de vin et de vers, un   meunier, le garde champêtre, des  personnalités truculentes et tonitruantes dont un maire un peu feignant et  sa femme  une mégère au sale caractère. Bien d’autres encore comme le prophète et le berger. Des anges apparaissaient, disparaissaient. Tous les participants et ils étaient nombreux y ont mis tout leur cœur et ça se voyait et s’entendait. Dans le public certains chantaient  en accord avec la scène et c’était très émouvant. Il y avait de la jubilation dans la mise en scène et dans les dialogues,   les spectateurs vibraient à l’unisson. Même le chien de la troupe avait sa place à côté d’un âne plus vrai que nature. La scène finale a rassemblé tout le monde autour de Joseph   Marie et l’enfant Jésus .En y regardant de plus près on a pu reconnaître Angéliqua notre boulangère et son bébé .Un beau moment autour d’une tradition qui perdure à travers les âges et qui n’est pas près de s’éteindre, grâce à une troupe professionnelle par la qualité de sa prestation composés d’amateurs  dans le sens de « celui qui aime ce qu’il fait » . La troupe d'acteurs, choristes et musiciens  est dirigée par des musiciens professionnels : Rachel et Clément Baudry, Frédéric Dumas en assure la mise en scène.

Quelques photos prises par Roselyne Cusset 








                                                                    Le meunier .








Le diable et les bohémiens.















Les bohémiens en grande discussion après le passage du diable venu les tenter.






Les enfants du village dansent une ronde traditionnelle avec des rubans.





 Le rémouleur a pris quelques vers!





Les lavandières papotent sur le mystère  .





Le brouhaha à réveillé le maire. 


La femme du maire qui a vraiment un sale caractère jette le contenu de son pot de chambre par la fenêtre.






Le maire et sa femme au milieu des habitants moqueurs.



Le prophète et les trois bergères qui ont vu l'étoile. 





La femme du maire est vraiment en colère.




Le maire et sa femme sont dépassés par les événements.





 La femme du maire vocifère.



 Danse provençale



Un âne et son propriétaire.




Une troupe de 57 musiciens chanteurs et acteurs autour du rémouleur.



Le rémouleur a un coup dans le nez , il danse avec son verre sur le front.



 


Le chant des jolies bergères 



Les bohémiens et le berger.











 Joseph et Marie.





Un miracle est arrivé le maire et sa femme devenue toute douce.




La scène finale autour de la nativité