Poésie

La poésie..

Je ne vais pas écrire sur l' importance et la signification de la poésie; il y aurait tellement à dire.Tout ce que je peux exprimer vient du domaine de l'intime, cette expression littéraire est d'une importance capitale dans ma vie.Lors d'épreuves , de joies , de bonheurs fugaces elle m'accompagne.J'en lis, j'en écris.Cette page lui est consacrée , en partageant mes coups de cœurs, les vôtres , je me relie à tous ceux qui aiment cet art premier  qui signifie en grec "création" .








Aujourd'hui 8 mars journée de la femme et début du printemps des poètes , unissons en un mariage symbolique la femme et la poésie.
Muse , inspiratrice des plus beaux écrits . 
Poétesse depuis des temps immémoriaux.
Je dédie ce poème d'amour écrit  aux portes de la mort, dans ce camp  de concentration, aux hommes sincères et inspirés.
 Ce chant du cygne me touche profondément.











J'ai tant rêvé de toi

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant
Et de baiser sur cette bouche la naissance
De la voix qui m'est chère?
J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués
En étreignant ton ombre
A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas
Au contour de ton corps, peut-être.
Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante
Et me gouverne depuis des jours et des années,
Je deviendrais une ombre sans doute.
O balances sentimentales.
J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps
Sans doute que je m'éveille.
Je dors debout, le corps exposé
A toutes les apparences de la vie
Et de l'amour et toi, la seule
qui compte aujourd'hui pour moi,
Je pourrais moins toucher ton front
Et tes lèvres que les premières lèvres
et le premier front venu.
J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé,
Couché avec ton fantôme
Qu'il ne me reste plus peut-être,
Et pourtant, qu'a être fantôme
Parmi les fantômes et plus ombre
Cent fois que l'ombre qui se promène
Et se promènera allègrement
Sur le cadran solaire de ta vie.
Robert Desnos, "Corps et biens".


Robert Desnos au camp de concentration de Theresienstad.








            BLEU KLEIN

                                                                                              
Un jour tu es entré dans le bleu
comme on pénètre dans la vraie vie
tu es entré dans le bleu
tu as fait le pari de l’immensité
et ce fut comme un sésame
un passage sur l’autre versant du miroir
ce ciel qui emplissait tout
la respiration des galaxies
la cadence des univers
le souffle magnétique de la Grande Ourse
un jour tu es entré dans le bleu
pour n’en plus jamais revenir
ce bleu ardent électrique
invulnérable
tu t’es plongé dans un bain d’indigo
au centre de l’horizon
pour voir tout en bleu
ligne de ciel
ligne de coeur
pour te faire la belle
la belle bleue
avec tes pinceaux vivants
l’intensité l’intensité l’intensité
pour devenir bleu d’émotion
découvrir ce lâcher de ballons bleus
au fond du cœur
ce saut dans la poésie
où la création recommence
à chaque instant
où l’éternité a la grâce des funambules
une énergie capable de forcer la pesanteur
une vie vouée au judo du bleu
une fête de l’infini
pour les marcheurs d’aurores


ZÉNO BIANU



















La femme des longues patiences


Poèmes de Andrée Chedid


Dans les sèves
Dans sa fièvre Écartant ses voiles
Craquant ses carapaces
Glissant hors de ses peaux

La femme des longues patiences se met lentement au monde

Dans ses volcans

Dans ses vergers

Cherchant cadence et gravitations

Étreignant sa chair la plus tendre

Questionnant ses fibres les plus rabotées


La femme des longues patiences se donne lentement le jour.




(Une photo d'une rescapée de Fukushima qui me touche particulièrement. )




APOLLINAIRE, Guillaume – Poèmes à Lou



Lou
En 1914, Apollinaire s’engage volontairement dans les troupes françaises. Il fait la rencontre à Nice de Louise de Coligny-Châtillon, qu’il surnomme Lou et qui devient sa maîtresse.
Dans les tranchées il idéalise cette femme qu’il aime, lui écrit tous les jours des lettres et des poèmes… L’amour et la guerre y sont étroitement liés car ils sont alors l’essentiel de sa vie de poète.
Les Poèmes à Lou, œuvre posthume (publiée pour la première fois en 1947 sous le titre Ombre de mon amour), ont été extraits des Lettres à Lou. Voici, dans cette sélection de dix textes, Adieu !, poème dont la voix ne peut révéler la forme en acrostiche :
« Adieu !



L’amour est libre, il n’est jamais soumis au sort
O Lou, le mien est plus fort encor que la mort
Un cœur, le mien te suit dans ton voyage au Nord
Lettres ! Envoie aussi des lettres ma chérie,
On aime en recevoir dans notre artillerie
Une par jour au moins, une au moins, je t’en prie
Lentement la nuit noire est tombée à présent
On va rentrer après avoir acquis du zan,
Une, deux, trois… À toi ma vie ! À toi mon sang !
La nuit, mon cœur la nuit est très douce et très blonde.
O Lou, le ciel est pur aujourd’hui comme une onde.
Un cœur, le mien, te suit jusques au bout du monde.
L’heure est venue. Adieu ! l’heure de ton départ
On va rentrer. Il est neuf heures moins le quart
Une… deux… trois… Adieu de Nîmes dans le Gard
4 fév. 1915


Le SLAM

Je suis une voyageuse  en poésie, j'aime traverser en diagonale toutes les époques, sans classifications de coups de cœur en bleus à l'âme.
Aujourd'hui j'ai envie de vous faire découvrir la poésie qui claque , sans contraintes.


Le terme slam peut aussi bien désigner le genre qui est avant tout un art oratoire, que la manifestation à laquelle ce mot fait habituellement et historiquement référence. Le slam sert à s'exprimer de manière libre et sans contrainte. De fait, le terme slam représente le plus souvent un slam de poésie, qui est un concours de déclamation de textes poétiques. Né d'une idée du poète américain Marc Smith en 1986 dans le but de rendre les lectures de poèmes à la fois moins élitistes et moins ennuyeuses1, le slam prévoit des règles minimales, laissant une grande liberté au participant. La discipline repose sur les talents d'orateur, et tend parfois vers le sketch humoristique ou le stand-up. Par extension, une soirée slam est une soirée de lectures de poèmes avec le principe de la scène ouverte, ou « open mic », c'est-à-dire que quiconque peut réciter un texte s'il le souhaite. On considère que le slam est un mouvement artistique porteur de valeurs telles que l'ouverture d'esprit, le partage, la liberté d'expression et le dépassement des barrières sociales.




http://soundcloud.com/motspaumes/djemdi-avec-mots-paumes
http://motspaumes.com/