jeudi 8 janvier 2015

Charlie Hebdo: hommage aux victimes executées par des fanatiques islamistes.

Bonjour
Me voilà de retour.Il y a deux jours encore la neige immaculée et les grandes verticales des Alpes me réconciliaient avec le monde.Lors d'une longue promenade à raquettes ,en montant au plus près des chamois dont je pouvais admirer les traces , j'ai perdu mon portable.Bye l'info , déconnectée de ce monde virtuel , j'ai navigué dans cette blancheur hivernale quelques jours.
Hier en revenant par le train stoppé pour cause de décès d'un passager une heure durant , j'avais comme une sensation d'angoisse.
A Annecy des patrouilles de police se croisaient ça et là.J'entends quelques bribes "attentat" , "morts" "terrible".
Arrivée avant les infos je me précipite sur cette satanée télé qui ne m'avait nullement manqué.Je suis alors propulsée dans un monde de violence , un univers où la bêtise et la cruauté humaine règnent en maitre .
J'ai juste envie de retourner dans" le paradis blanc"...Ce soir lors des ateliers d'écriture ,je parlerai de poésie parce que les mots au plus près de l'âme sont porteurs de messages.. Je ne sais pas dessiner

Il ne faut pas baisser les bras , Charlie n'est pas mort la liberté d'expression vivra tant que des porteurs de fraternité se relayeront.
Ils seront toujours là ces joyeux baladins du dessin, ces trouvères de l'esprit .Ils sont là tout près..

Continuons  à résister et à combattre   l'obscurantisme et le fanatisme avec nos armes :un stylo , une feuille blanche, des pinceaux , des crayons ,de la terre pour sculpter, un appareil photo, une caméra , une scène pour chanter et danser.
Ne baissons jamais les bras n'oublions jamais il n'y a pas si longtemps que ça , nos guerres, nos massacres.
N'oublions jamais ceux qui se sont battus pour nous donner cette liberté fondamentale qu'est la "liberté d'expression" Pour eux continuons à nous exprimer , "les hommes en noir " ne nous empêcherons jamais de rire de tout...